, SIGNATURE
Retour au menu
-->


article précédent - Alain Duault et Eve Ruggiéri : Triste constat   article suivant - Le financier et le savetier d’Offenbach
Qui se souvient de Willy CLEMENT ?
Le 6 février 2011


Nouveau venu sur ce forum, j’aimerais qu’on y parle aussi de l’OPERETTE et des artistes qui l’ont si bien servie : et si nous commencions par le baryton Willy CLEMENT , qui fut mon idole absolue ?

J’ai 68 ans et j’aimerais retrouver des traces sonores ( genre captations radio) de tous ces merveilleux artistes , tels que Willy Clément, Michel Dens, Michel Trempont, Pierre Le Hémonet, Henri Gui, pour ne citer que les barytons .

Je voudrais être mis en contact (email) avec des amoureux de ce genre musical, en vue notamment d’échanges musicaux (CD,K7,...)

La matière étant très vaste, si nous commencions par Willy CLEMENT : dans ma hiérarchie des grands barytons d’opérette , je lui ai toujours conservé une place "hors concours"

J’ai tous ses enregistrements officiels mais il est certain que doivent croupir dans des greniers de France et de Belgique des "trésors sonores" issus de captations de l’INA et de la radio belge notamment, voire de prises "lives" ( ce qui est mon cas ).

René Nivelle

Mes coordonnées :
René Nivelle
Rue Walthère Lallemand, 66 - 4030 - Liège (Belgique)
téléphone : 0032 43 42 75 40
Adresse email : niverene@voo.be


Article publié par : Nivelle
1 Message
  • Qui se souvient de Willy CLEMENT ?

    29 décembre 2011 22:40 , par jacques theron

    Bonjour,
    Nous avons le même age et j’ai vu tous les artistes que vous citez pour la plupart plusieurs fois. J’adorais l’opérette et l’opéra. Pour Willy Clement, je le connaissais par la radio et par les disques mais je ne l’ai vu sur scène qu’une seule fois à Vichy dans le rôle d’Ange Pitou de la Fille de Madame Angot.
    Je n’ai pas de document sonore exceptionnel à échanger hélas mais de beaux souvenirs de spectacles lyriques que je voyais au dernier étage de l’opéra comique quand je n’avais pas 20 ans. Les études m’ont ensuite absorbé mais le souvenir de cette époque est toujours là.

    repondre message

Répondre à cet article



Alain Le