,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie
    En réponse à:
    Chanteur amateur, jusqu’où peut on aller ?

    En réponse au message :
    Chanteur amateur, jusqu’où peut on aller ?

    En d’autres termes le constat est simple : on forme beaucoup trop de chanteurs qui pourraient prétendre à être pro, ensuite on a un effet de déversoir, ces 1er prix et médailles d’or qui sortent des conservatoires ne trouvant pas de travail se retrouvent peut être dans une cour où il y a quelques temps on ne trouvait que ce que j’appelle de vrais amateurs et qui n’est pas vraiment la leur. Bien sûr quelqu’un qui a une médaille d’or en sortant d’un CNR aura un très bon niveau, niveau qu’un amateur au sens où je l’entends n’aura pas.

    Dans mes posts je reconnais bien que la voix ne fait pas tout pour faire un pro, il y a la culture musicale, un sens de l’interprétation, une aptitude à "jouer" sur scène. Un amateur n’a pas tout ça. Alors même si pour une prestation non rémunérée vous êtes en concurence avec ce genre de chanteur bien sûr il n’y a pas photo, les chefs savent où est leur intérêt comme vous dites.

    Ce que je déplore, on peut le formuler de 2 façons :

    - soit on forme trop de pros

    - soit il n’y a pas assez de travail pour tous les pros que l’on forme

    La conséquence c’est qu’il n’y a quasiment plus de place, dans les tout petits concerts pour des amateurs "potables" dont certains peuvent faires des prestations très honnorables, il faut le reconnaitre aussi. Quand je vois des pros de très bon niveau obligés de bosser pour ce qui serait normalement un simple défraiement et tout ça parcequ’il faut bien arriver à son quota d’heures pour toucher les assedic je trouve ça très triste. En d’autres termes, c’est comme si on disait maintenant aux automobilistes que la route est désormais réservée aux seuls champions du volant car il n’y a plus assez de place sur les circuits de compétition, ça ferait bien des mécontents.

    "Ce qui est étonnant dans votre cas c’est que vous faisiez l’affaire avant de préciser que vous étiez amateur"

    Je vais vous préciser les circonstances dans ce cas particulier :

    Je n’avais rien demandé à personne mais j’ai été contacté un jour par un chef à qui mon nom avait été donné par des personnes qui m’avaient entendu et qui m’avaient peut être pris pour un pro (vous savez les gens vous qualifient très facilement de bon, de pro ou de mauvais ou de minable selon l’air du temps). Il m’a téléphoné et m’a proposé de m’auditionner après avoir auditionné d’autres chanteurs. A aucun moment je n’avais pensé à cette affaire de pro ou pas pro et ça n’a jamais été évoqué. A la fin de l’audition ce chef, visiblement content de ce qu’il avait entendu, m’a dit qu’on allait travailler ensemble et m’a demandé mes tarifs, c’est là que je lui ai dit que j’étais un amateur que je ne demandais pas de cachet et que tout ce que je demandais c’était le remboursement de mes frais d’essence et de partitions. La suite de l’histoire je l’ai écrite dans l’article voila tout.

    Mais si vous êtes un ténor "potable" (ne voyez rien de péjoratif dans ce mot) n’est ce pas difficile voire dangereux pour votre voix de chanter chez les barytons ?

    Bien cordialement

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.