Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in C:\wamp\www\vocalises\ecrire\inc\utils.php on line 172
Classement de la voix et destination vocale - Primaquatre.info ,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie
    En réponse à:
    Classement de la voix et destination vocale

    En réponse au message :
    Classement de la voix et destination vocale

    En RTT ce jour et avec 2 nuits qui portent conseil : il est probable que ton mi4/fa4 "affiné" soit actuellement la plage de passage en 1° registre de sifflet (triphasé = mécanisme 3).

    En réalité 2 registres adjacents se superposent le plus souvent sur 1,5 octaves (1 octave + 1 quinte), sauf lorsque 1° registre de sifflet est en cause où la superposition est plus longue (2 octaves). Donc avec un entrainement spécial (pas vraiment lyrique) un chanteur peut sur cette plage de 1,5 octave (ou 2 octaves) déterminer à partir de quelle note il peut basculer dans tel ou tel registre !

    C’est difficile de s’auto-analyser.

    Ajouter à cela qu’un(e) chanteur(euse) en voix de poitrine peut contre-faire la voix de tête, c’est la voix mixte classique qui est à 100% une voix de poitrine (= mécanisme 1 = registre monophasé) émise à partir du haut-médium du registre. La couleur en est plutôt sombre, en nuance mezzo-piano avec un velouté caractéristique. Cela permet de masquer, le cas échéant, la transition vers la voix de tête.

    C’est à l’opposé de la voix de poitrine poussée vers l’aigu : voix de force "héroïque" chez l’homme et "belting" chez la femme : ainsi lorsque Céline Dion passe en voix de tête pour continuer son ascension, la transition est très franche.

    On a montré aussi, découverte récente, qu’un(e) chanteur(euse) pouvait donner dans le bas-médium de son registre de tête une résonance de poitrine. Mais il c’est à 100% une voix de tête (= mécanisme 2 = registre biphasé).

    Enfin, on m’a même cité l’exemple d’une chanteuse qui n’utilisait que son 1° registre de sifflet sur toute sa tessiture d’emploi ! Il faut que je fasse des recherches...

    Cela ne m’étonne guère, car dans ma jeunesse la plus tendre, à en croire les nombreuses remarques, je devais utiliser pour parler comme pour chanter le 1° ou le 2° registre de sifflet. A 11/12 ans : badaboum = registre de tête de contralto, typiquement gynoïde. A 14 ans : rebadaboum = voix de poitrine, illico affecté dans les basses de mon lycée... 1,5 à 2 octaves de chute en 4 ans : ce fut comme passer du Paradis aux enfers ! Comme un jeune albatros qui a des ailes d’adulte mais qui en est complètement gêné...

    Désolé de cette digression auto-biographique.

    Mon conseil, même pour le jazz, renoncer au poitrinage, à ses ors et à sa pompe !

    Une chanteuse qui atteint le grave au moyen du poitrinage, de nos jours ça court les rues... Cela va contaminer toute la voix : bas-médium, médium, etc...

    En revanche je ne suis pas le seul à apprécier à sa juste valeur une chanteuse (quelque soit sa tessiture, mais c’est encore plus vrai pour les contraltos et mezzo-contraltos) qui atteint son bas-médium et son grave en préservant sa voix de tête. En cela je suis d’accord à 100% sur ce qui est dit des voix graves féminines dans l’article "Classement de la voix et destination vocale".

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.