Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in C:\wamp\www\vocalises\ecrire\inc\utils.php on line 172
Classement de la voix et destination vocale - Primaquatre.info ,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie
    En réponse à:
    Classement de la voix et destination vocale

    En réponse au message :
    Classement de la voix et destination vocale

    Bon, pour fixer les idées, mi2-si4 c’est l’ambitus d’un mezzo-soprano grave (tessiture d’emploi recommandée : la2-la4) et fa2-do4 c’est l’ambitus d’un mezzo-soprano-central (tessiture recommandée : la#2-la#4).

    Soit respectivement 1 ton et 1,5 ton au dessus de la tessiture de mezzo-contralto aigu.

    Cela ne parait pas beaucoup, mais chanter 1 tierce mineure au dessus ou en dessous de sa tessiture réelle cela finit à la longue par être très fatiguant, même si le risque de casser sa voix est un peu moins grand que pour les tessitures franchement aigües.

    Tu me dis que fa2 voire mi2 en voix de tête est possible avec quand tu es en forme avec une voix bien chauffée ? Que sol2 en voix de tête ne te pose pas de problème en toutes circonstances  ? Donc, pour l’instant et jusqu’à plus ample informé : vendu pour une tessiture d’emploi pratique sol2-sol4 en voix de tête exclusivement, soit la tessiture de mezzo-contralto aigu comme diagnostiqué précedemment. On verra dans l’avenir la qualité de tes fa4, sol4 voire la4 le cas échéant... Ou bien de tes fa#2 ou fa2...

    Quant eu do2 en voix de poitrine, franchement il est à mettre aux oubliettes. Sans absolument aucun regret !

    Mi4/fa4 ne me paraissent pas en tant que telles tes notes de passages (qui correspondent à celles de mezzo-soprano aigu et voix intermédiaire entre m-soprano et soprano). J’ai déjà indiqué le miroir aux alouettes que constituait un diagnostic basé sur les notes de passage...

    Peut-être, y aurait-il à améliorer ta technique vers le haut-médium / aigu ?

    Contrairement à ce que beaucoup croient, l’aigu n’est pas à alléger en regardant à la lune la tête penchée en arrière.

    Au contraire en couvrant la voix, tête légèrement penchée vers l’avant (à titre pédagogique), disons à partir du la#3 jusque vers l’aigu (descente brusque du larynx = voix sombrée = patate chaude) de façon à ce que la voix devienne plus volumineuse vers la quinte aigüe avec solidité. La mâchoire est décrochée, grande ouverte à l’arrière, mais la bouche toujours modérément fermée pour contrôler le son.

    Vers de bas-médium et le grave de la voix on a aussi besoin d’un retour du son grâce au "tubage" avec les lèvres avancées (voix sombrée = patate chaude). C’est une sorte de bass-reflex accordé comme les enceintes acoustiques du même nom. D’ailleurs l’émission "en verre de lampe" est l’apanage caractéristique des voix féminines graves qui veulent éviter le poitrinage.

    Ces gestes techniques vers le haut-médium / aigu et vers le bas-médium / grave, sur 1 seul et même registre, sont similaires et permettent de donner une voix unifiée au au niveau du timbre et une voix solide et endurante. }

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.