,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie






    article précédent - Trois Opérettes au Théâtre du Casino de Bordeaux article suivant - L’amour Masqué à l’Opéra de Bordeaux

    Trombolino au Casino de Bordeaux
    21 décembre 2011 20h30
    Le 3 décembre 2011


    Trombolino est un petit bijou de l’inventeur de l’opérette Florimond Ronger surnommé Hervé.

    C’est une opérette en un acte et à trois personnages qui dure environ une demi-heure : c’est un concentré de musique sautillante et pétillante. Elle a été jouée pour la première fois en 1868 à la grande époque de l’opérette classique.

    La scène se passe aux environs de Naples dans le château du Marquis de Cantarini, un passionné d’Opéra, qui pour satisfaire sa soif de musique a fait enlever par ses gens la Diva Penilla et se fait passer auprès d’elle pour Trombolino, un brigand renommé pour la terreur qu’il inspire. Vous pourrez apprécier pendant la première partie de l’ouvrage le couplet de Cantarini "Je me nomme Cantarini" , superbe air de ténor qui sera suivi d’un magnifique duo entre Penilla et Cantarini "Je te ferai reine des bois..".

    L’histoire continue entre Penilla et Cantarini jusqu’au moment où la jeune femme est sur le point de tomber complètement aux mains de ce faux brigand d’opérette. Le Marquis s’absente pour aller chercher un trombone et c’est à ce moment-là que le vrai Trombolino fait son entrée.

    La supercherie du Marquis va vite être révélée car Trombolino va se présenter ( Air de Trombolino : "Je suis Trombolino" ) et Cantarini lorsqu’il va revenir se retrouvera face à "l’effroi de ces montagnes, la terreur des campagnes" et montrera sa pleutrerie : ce qui fera dire à Trombolino "De quoi, des bassesses à présent, ils sont tous les mêmes à demander grâce quand il n’est plus temps".

    Cantarini, dont le sort est très mal engagé, va devoir choisir sur "une carte des supplices" de quelle manière il compte expirer. Penilla prendra pitié de ce dernier et va user de ses charmes pour assouplir le rugueux Trombolino et mettre tout le monde d’accord dans un boléro endiablé.

    Comment cette histoire va-t-elle se terminer et comment nos trois protagonistes vont-ils finalement se réconcilier pour le trio final en se promettant d’aller ensemble à l’Opéra de San Carlo, c’est ce que vous découvrirez en venant écouter cet ouvrage au Théâtre du Casino de Bordeaux le 21 décembre 2011.

    Un lien vers le site de l’INA pour vous faire une idée de l’oeuvre http://www.ina.fr/audio/PHD89015187/trombolino.fr.html , cette version est le seul enregistrement existant de Trombolino, il est malheureusement incomplet par rapport à la partition originale que nous avons repris intégralement dans l’interprétation que nous vous proposons.

    • Cantarini - Jean-Yves Arramon
    • Penilla - Claire Baudoin
    • Trombolino - Jean-Marc Choisy
    • Mise en scène - Christian Malapert
    • Piano - Arnaud Oreb

    Le 21 décembre au Théâtre du Casino de Bordeaux à 20h30 : Trois Opérettes ( Le Baiser à la porte, Les deux Choristes, Trombolino ) Tarif 12€ et 1€ pour les enfants, Soirée au profit du Secours Catholique de Gironde.

    Réserver vos places


    Article publié par : Jean-Marc
    0 signatures à cette pétition
    Date Nom et site Web Message

    Répondre à cet article



    Trois L’amour