,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie






    article précédent - Pomme d’Api d’Offenbach article suivant - La servante maîtresse

    Retour sur une aventure unique
    La première saison de l’Opéra de Barie
    Le 7 septembre 2008


    Pomme d’Api par l’Opéra de Barie, 15, 16 et 17 Août 2008.

    Préambule

    Il faut bien le dire : Nous avons eu beaucoup de chance !

    La plupart des observateurs, qui pour la plupart n’osent rien mais commentent toujours, n’y croyaient pas et attendaient tranquillement de voir l’entreprise aller dans le mur...

    Comment cela pouvait-il marcher ? un "Opéra de Barie" dans un village de 250 habitants, loin de tout, en plein air, avec des amateurs et des professionnels même pas payés et 200 euros de trésorerie pour monter le spectacle...

    Certains membres hâtifs, d’un commun accord avec leur conscience, s’étaient d’ailleurs fait porter indisponibles, indisposés, ou tous simplement occupés quelques jours avant le début de notre aventure, "Titanisés" qu’ils étaient de la peur d’être associés à ce coulage prévisible... mais laissons-là les fâcheux et les comptables et occupons-nous plutôt de ceux qui ont contribué au succès de cette aventure.

    La préparation :

    J’avais dès les premières répétitions senti que ça allait marcher. J’ai une espèce de sixième sens qui m’indique toujours si tout va rouler ou s’il va y avoir des problèmes. Ma préparation en amont avait été acharnée et laborieuse : courriers, mails, fax, coups de fils... tous mes indicateurs étaient au vert. J’avais de l’énergie à revendre et j’étais prêt à déplacer des montagnes. Le chemin critique du projet était certes escarpé mais il n’y avait rien d’infranchissable et ce lundi matin 11 août 2008, début de l’aventure, j’y croyais et les autres ne pouvaient donc qu’y croire aussi.

    La municipalité de Barie et son conseil municipal qu’il faut saluer pour le dévouement dont ils ont fait preuve tout au long de la semaine étaient là pour nous aider à monter la scène. Le ciel finissait de se vider... « Qu’il pleuve, qu’il pleuve, c’est toujours ça de moins qui ne tombera pas vendredi » nous dépêchions-nous de nous convaincre.

    Philippe Souque, notre metteur en scène, mesurait l’étendue de la tâche à accomplir : un décor à installer avec les moyens du bord, un vrai challenge...

    Et puis... tout s’est mis à rouler. Les énergies se sont canalisées, les tonneaux du décor sont arrivés, les idées sont venues et comme par enchantement, tout a pris sa place. Sont arrivés ensuite les deux Michel (Hugues et Ballan) : chapeau bas les gars, nous vous devons beaucoup !. Les autres chanteurs ont suivi. Les habitants nous ont beaucoup aidé et s’il ne fallait en citer qu’un, il faudrait citer Monsieur Liarsou qui n’a ni loupé une répétition, ni un seul spectacle.

    De nouveaux adhérents se sont manifestés comme notre Monsieur Brun, alias Olivier, qui a contribué lui aussi à rendre l’aventure "improbable", mais tellement sympathique.

    Côté intendance, il y avait, bien sûr, Fabienne, ma moité, qui a permis de mettre de l’huile dans les rouage de cette belle mécanique qu’ est devenu l’Opéra de Barie. La Karinette toujours pimpante et souriante au service presque exclusif de notre Rabastens, Yves, notre caméraman, et les enfants.. le fameux quatuor du gril.

    Enfin, le coin des artistes avec Emma Kariotis l’éplucheuse de pommes de terre dont la voix a enchanté les vieilles branches... du grand chêne vert, Olivier Bekrétaoui, ténor et caricaturiste à ses heures alias Gustave qui m’a fait aussi passer d’excellents moments, notre Christian Lara national (et international ;-) ) toujours aussi sympa, Françoise l’imperturbable, Arnaud notre pianiste extra-terrestre et sa soeur Fabienne venue étoffer au dernier moment le rang des voix féminines.

    Le spectacle :

    Il fût magique : trois fois joué, trois fois différent. Nous sommes passés à travers les gouttes : les dieux étaient avec nous.

    « Vous nous avez servi du champagne » a confié un spectateur à notre Pomme d’Api.

    « Merci, grand merci, je suis très fier de ce que vous avez fait pour la commune » m’a confié un Bariaud.

    « J’ai passé un moment formidable, c’est du spectacle vivant » a déclaré la députée du sud-gironde, Madame Faure...

    Nous aussi, nous avons passé des moments formidables. Les chanteurs-acteurs étaient au top, heureux d’être là.

    L’acoustique était exceptionnellement bonne, le lieu magique : un théâtre de verdure. Dans ces conditions, il est certain que nous sommes prêts à recommencer l’an prochain car c’est certain, nous aurons encore plus de monde.

    Nous avons le sentiment d’avoir collectivement contribué à faire quelque chose de bien et donné du bonheur à partager.

    Il est des moments dans une vie où l’on a l’impression d’être sur un nuage. Cette semaine à Barie a sans aucun doute soudé des amitiés et elle restera dans la mémoire de tous comme un évènement inoubliable.

    Conclusion :

    Comme dit la phrase : « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait ! »...

    Pour conclure, j’en appelle à ceux, qui comme nous, ont cette petite flamme qui fait faire aux hommes de grandes choses, loin des cahiers des charges, des plans qualité, du raisonnable ou du politiquement correct, pour les inviter à nous rejoindre au sein de l’association "Opéra de Barie".

    La vraie vie est là : notre passion et notre amitié sont notre cohésion. C’est là notre force et c’est pour ça que je suis certain que l’Opéra de Barie a encore beaucoup de bonnes choses à vivre et à faire vivre.

    Remerciements :

    A la Commune de Barie et à son Maire, Monsieur Pagot, qui a su m’écouter et me faire confiance pour mener à bien cette aventure.

    Aux élus de Barie pour leur soutien et plus particulièrement à Madame Valérie Beaumont.

    A l’Opéra de Bordeaux pour le prêt des costumes du spectacle.

    Je tiens surtout à remercier nos chanteurs professionnels, Emma Kariotis et Olivier Bekrétaoui qui m’ont fait confiance et qui sont venus chanter par simple amitié.

    Merci à Philippe Souque pour sa mise en scène et pour ses coups de rouge, à Christian Lara pour sa simplicité, à Michel Hugues et à Michel Ballan pour avoir été les piliers de la technique Bariaude.

    Merci à Françoise Lavielle, notre pianiste complètement bénévole qui a assuré comme une "pro", à Arnaud Oreb pour son toucher exceptionnel.

    Et merci à tous ceux et ils sont nombreux qui nous ont aidé....


    Article publié par : Jean-Marc
    0 signatures à cette pétition
    Date Nom et site Web Message
    9 Messages
    • Retour sur une aventure unique

      7 septembre 2008 20:09 , par David, alias Rabastens

      Merci à vous, cher président, pour tout !
      Et rendez-vous pour le concert de Noël...

      repondre message

    • C’est magique

      7 septembre 2008 22:09 , par Yves

      Pour moi qui n’ait vu les choses se monter que de loin (un caméraman, ça vient un peu après la bataille), la réussite de l’Opéra de Barie tient de la magie.
      Bravo et merci aux magiciens et aux magiciennes donc ;-)

      repondre message

    • Retour sur une aventure unique

      8 septembre 2008 10:56 , par Michel

      C’est une belle aventure humaine, merci à toi Jean-Marc qui a été la locomotive, merci aux pros qui ont pris un véritable risque et sont venus chanter et jouer en n’acceptant comme salaire que "l’amitié".

      Je souhaite vivement que les responsables de l’Opéra de Bordeaux s’ils viennent sur ce site réalisent qu’ils ont de vrais talents dans leurs murs et que peut être ils pensent à eux pour certains rôles avant d’aller chercher je ne sais quel illustre chanteur étranger. Il est peut être temps de mettre un peu de côté le "politiquement correct" et d’uitiliser et de mettre au devant de la scène ces véritables talents que sont Davis Ortéga, Olivier Bekretaoui, et Emma Kariotis..

      Merci pour cette belle tranche de vraie VIE.

      repondre message

    • Retour sur une aventure unique

      8 septembre 2008 21:25 , par gustave

      A mon tour de te remercier Jean-marc. Cette production aura sans nul doute marqué chacun d’entre nous. Certes, tous les bons ingrédients y étaient mais il a fallu un bon cuisto pour que la recette prenne ! Chapeau et quelle énergie ! Merci !Merci à tous et bravo, ça donne envie de recommencer... à Noël par exemple !( Ah.. c’est prévu ?!?).Alors pour jean-marc "Hip !Hip !Hip ! Hourrah ! et vive l’Opéra de Barie !
      Gustave.(qui n’a toujours pas trouvé le grill !).
      (ps:Merci Michel pour tes compliments).

      repondre message

    • Merci aux "Barie-Girls"

      11 septembre 2008 12:27 , par Michel

      Tu l’as fait dans ton article Jean-Marc, mais je tiens à mon tour à rendre hommage à celles que l’on a peu vu et peu entendu mais qui ont fait plus que beaucoup : Fabienne et Karine, actrices silencieuses de cette saga mais oh combien efficaces et sans qui les choses ne se seraient certainement pas passé aussi bien. Bravo et merci à vous les "Barie-girls"...

      repondre message

      • La vie Parisienne... 11 septembre 2008 13:36 , par Jean-Marc

        Salut Michel, je teste en ce moment la vrai "Vie Parisienne" et je peux te dire que je préfère ma "Vie Barisienne" ... j’utilise pour vous la fameuse ligne de métro n13 ... c’est pas surfait, c’est vraiment abomninable :-(.

        Bon je suis bientôt de retour avec plein de nouvelle partoches d’Offenbach glanées rue de Rome ... Paris a du bon.

        Merci pour les filles.

        A+ Jean-Marc

        repondre message

      • Importante Petite Précision 11 septembre 2008 16:01 , par Michel

        Une petite précision afin d’éviter toute mauvaise interprétation :

        Quand j’écris ...celles que l’on a peu vu et peu entendu mais qui ont fait plus que beaucoup...

        Je ne veux pas dire "plus que beaucoup d’autres" (car tout le monde a vraiment fait tout ce qu’il pouvait) mais simplement "plus que plus". Ne voyez là aucune comparaison ni critique déguisée vis a vis tous ceux qui ont mis la main à la pâte dans ce projet.

        Ouf je préfères que ce soit bien clair..

        repondre message

    Répondre à cet article



    Pomme La