,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie






    article précédent - Un mari à la porte, opérette d’Offenbach article suivant - Le répertoire du ténor vers 1870

    Opéra de Bordeaux saison 2008/2009
    Sevice minimum aussi !
    Le 13 mai 2008


    Bonjour,

    Je pourrais vous faire le même article que l’an dernier sur la programmation de la saison 2008/2009 de l’Opéra de Bordeaux.

    Je crois que je ne vais pas m’y risquer tant les années se suivent et se ressemblent et donnent l’impression que l’on nous impose le service minimum. Au moins, il n’y aura pas besoin de faire garder les enfants.

    Je vais donc vous livrer en vrac cette bien pâle programmation afin que chacun puisse se faire son idée et éventuellement en débattre ci-dessous.

    Si vous aimez le baroque, vous serez servi : Un Purcell avec Didon et Enée et un Monteverdi : Le couronnement de Poppée.

    Monteverdi trois années de suite : quel luxe ! Il doit y avoir un aficionado quelque part qui fait passer ses goûts avant ceux du public...

    Ensuite, on remet une petite couche de Tosca. C’est vrai que cela faisait juste deux ans qu’on ne l’avait pas ré-entendue à Bordeaux...

    Chose intéressante tout de même : un Tannhauser de Wagner et une Périchole d’Offenbach , que l’on avait aussi déjà eue il y a quatre ans. Ce sont les deux points à saluer, selon moi, dans cette programmation.

    Pour en finir, hélas, avec ce tour de vis programmatique : "le Tour d’écrou" de Britten, sur lequel je n’ai pas d’avis, mais qui ressemble fort à une invitation à rester chez soi.

    C’est bien maigre... on attend maintenant la programmation 2010.

    Dans les dernières années et depuis que j’administre ce site, on est passé de 9 ouvrages lyriques proposés en 2004, à 11 en 2005, 8 en 2006, 7 en 2007 et 6 en 2008... Bientôt, c’est sûr : ils ne nous proposeront plus qu’un spectacle par an.

    Dans son Edito publié par l’Opéra de Bordeaux, Monsieur Alain Juppé ne doute pas que nous accueillerons cette programmation avec enthousiasme... : je crains fort en ce qui le concerne, que cette capacité à s’enthousiasmer soit en fait directement proportionnelle aux économies réalisées par la Municipalité de Bordeaux plutôt que par la densité et la qualité du programme proposé... :-(


    Article publié par : Jean-Marc
    0 signatures à cette pétition
    Date Nom et site Web Message
    8 Messages
    • Bonjour Jean-Marc,

      Dans ce programme, vous avez omis de mentionner le récital de Roberto Alagna. Je sais qu’il ne fait pas toujours l’unanimité, mais c’est tout de même une personnalité importante du paysage lyrique actuel. Il est vrai que le programme proposé (mélodies siciliennes) sort du cadre de l’Opéra.

      Le Tannhauser est inespéré. Je doute évidemment de retrouver l’émerveillement ressenti il y a plusieurs années au Châtelet, face à un Peter Seiffert absolument solaire. Je n’ai pas regardé le plateau des interprètes pour cet opéra à Bordeaux : j’espère qu’on ne les fera pas chanter en slip kangourou avec une plume dans le paf et que -par pitié !- la distribution sera à la hauteur.

      Je garde en effet le souvenir atterré d’un Lohengrin au grand théâtre, avec un rôle titre à la voix tubée, affublé d’une brioche digne de Falstaff -ceci m’ayant fait dire qu’il avait du coffre mais qu’il le portait plutôt bas. Même topo pour un Tristan au Palais des Sports : une "mise en espace" où un nabot huileux et dégarni, vautré sur un banc d’école, enchainait coups de glotte et dégueulandos d’une insupportable voix d’arrière gorge.

      L’édito d’Alain Juppé me laisse donc quelque peu songeur : j’ignorais que Bordeaux était également une capitale culturelle musicale. Pour le répertoire Wagnérien, en tous cas, il y de GROS efforts à faire, parce que certaines de nos programmations ont du faire bouffioler quelques rates ici et là en France.

      Concernant le Tour d’écrou de B.Britten je sais maintenant où vont vos préférences, ce qui explique votre commentaire maussade. Ce n’est pas une oeuvre facile, mais elle n’en reste pas moins un pilier majeur du répertoire moderne. En ce qui me concerne, j’en suis encore à des choses plus simples. Cette porte s’est ouverte pour moi le jour où j’ai entendu le "Château de Barbe-Bleue" de Bartok (version Pierre Boulez avec Jessye Norman & Laszlo Polgar - Deutsche Grammophon). Ça reste très abordable et ç’a été pour moi un sacré coup de poing dans la figure.

      Bref, toujours la même remarque : la programmation des oeuvres semble plutôt intéressante (hors baroque, domaine dans lequel je serai bien en peine de formuler un avis) mais c’est la qualité des interprètes qui m’inquiète. Pourquoi proposer les oeuvres les plus écrasantes du répertoire si Bordeaux n’a pas les moyens de s’offrir des interprètes valables ?

      Il ne faut pas chercher à poèter plus haut que son luth : j’espère donc que la réduction du nombre de spectacles que vous soulignez, stats à l’appui, se fera au profit de la qualité.

      Bon, je sais que je ne suis pas très objectif car nous n’avons pas renouvelé notre abonnement Opéra au grand théâtre cette année (manque de temps, et surtout mécontents du plan tarifaire de la salle). Je fonde donc mon opinion sur nos avanies antérieures : précisons que dans le répertoire Wagnérien, elles furent cuisantes. Je dois être un peu aigri, ce qui influence probablement mon avis sur le reste ...

      PS : quelqu’un a-t-il eu l’occasion de voir un Opéra "lourd" au Pin Galant (je crois qu’il y a eu plusieurs Puccini) ? Si oui, qu’avez vous pensé des interprètes ? Je m’interroge sur ces productions.

      Fabien

      repondre message

    • Opéra de Bordeaux saison 2008/2009

      13 mai 2008 22:56 , par Fanadopéra

      J’étais plutôt enthousiasmée lorsque j’ai reçu la programmation par les récitals de Bartoli et Alagna que par les opéras programmés...si ce n’est Tannhaüser et La Périchole peut-être...

      repondre message

    • Opéra de Bordeaux saison 2008/2009

      14 mai 2008 12:15 , par Olivier

      Je suis relativement d’accord :

      Tosca => c’est déjà passé il y a 2 ans.
      La Périchole et Tannhauser => je suis très content que ce soit programmé.

      Quand au baroque et au moderne ... j’avoue que je n’aime pas.

      Celà dit il faut tout de même mentionné un effort concernant les récitals ...
      June Anderson, Roberto Alagna, Cécilia Bartoli ... c’est quand même pas rien.
      Et c’est de l’ordre du rarissime pour Bordeaux ...

      Plus généralement je crois qu’il faut se résigner : nous sommes une petite ville ... nous n’aurons jamais que de petites productions (et en nombre restreints en plus).

      repondre message

    • Opéra de Bordeaux saison 2008/2009

      14 mai 2008 13:11 , par Vartan

      Je vous trouve bien pessimistes et difficiles.
      Pour une fois que la programmation est si eclectique : du baroque, du romantique, du germanique, du vériste, du moderne, de l’opéra comique... Je trouve qu’il y en a pour toutes les oreilles.

      Monter un Wagner à Bordeaux n’est pas simple, comme du Strauss et requiert certainement de gros moyens qu’on ne peut pas se permettre souvent.

      Monteverdi, pourquoi le décriez-vous ? Un des sommets de l’opéra à mon avis, l’Orfeo et Le Couronnement restent des piliers injustement ignorés jusqu’ici, il est normal de les mettre en lumière, on a déjà entendu Massenet ou Gounod un certain nombre de fois.

      Britten et ce Turn of the Screw est un immense chef-d’oeuvre qui mérite plus que ce "je reste à la maison". C’est une oeuvre somptueuse, touchante au possible, qui évoque les douleurs de l’enfance et le mal qu’on lui a fait. Un conte tragique et sensible, un drame haletant. Vraiment il faut y aller. Le bijou de cette programmation.

      Quant aux distributions pourquoi pleurer ? Il y a du très bon, et merci si Alagna reste à la maison, pour moin cher on peut s’assurer de bons chanteurs locaux (oui il y en a semble-t-il) ou habitués. Delunsch et Schaer sont solides et de grandes artistes.

      Moi je suis ravi de cette programmation qui propose de tout et de très belles oeuvres.

      repondre message

    • Opéra de Bordeaux saison 2008/2009

      1er août 2008 13:30 , par lilu20

      C’est injuste : The turn of the screw est une des grandes œuvres du répertoire, avec un livret profond, ambigu et ténébreux. J’ai un DVD dans lequel Mireille Delunsh chante la gouvernante et vous le prêterai avec plaisir. L’opéra est un genre multiple mais il est toujours exigeant, y compris pour l’amateur. J’aimais beaucoup le baroque en mes jeunes années, je préfère aujourd’hui le XXè S. Qui a raison, du jeune amateur que je fus ou de celui, bien plus averti, que je suis devenu ? C’est la fréquentation de toutes ces œuvres qui m’a ouvert l’esprit, sinon les oreilles. Et comme on me disait à l’école : si vous n’aimez pas ça, n’en dégoutez pas les autres...
      Cordialement, lilu20

      repondre message

      • Opéra de Bordeaux saison 2008/2009 1er août 2008 13:43 , par Jean-Marc

        Vous avez raison, mais vous savez ce que c’est, on a des fois du mal à résister quand il s’agit de faire ce que l’on pense être un bon mot...

        On m’a dit beaucoup de bien de ce tour d’écrou, je fais donc mon méa culpa :-)

        repondre message

    Répondre à cet article



    Un Le