,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie






    article précédent - Qui se souvient de Willy CLEMENT ? article suivant - CROQUEFER d’Offenbach

    Le financier et le savetier d’Offenbach
    Saison 2011 à Barie en Gironde
    Le 3 mars 2011


    Les pauvres rêvent d’être riche et les riches ne s’imaginent pas sans le sou. C’est pourtant ce qui va se passer dans cette charmante opérette de Jacques Offenbach qui brosse avec délice les travers d’un monde qui au final n’est pas si éloigné du nôtre.

    L’argent donne la considération et tous les pouvoirs, c’est ce que pense Bélazor, le financier de notre histoire, qui a le sentiment de pouvoir tout acheter.

    Avoir tous les pouvoirs, ou presque, car notre financier a encore une épine qui lui reste dans le pied : Larfaillou son voisin, savetier de son état, en pince pour sa fille Aubépine et surtout l’importune quotidiennement par ses chants de tous les instants provenant de son échoppe voisine.

    Il ne les supporte plus. "Rétrogradez Monsieur, rétrogradez".

    S’étant fait conter la fable de La Fontaine et ayant appris la morale du Savetier et du financier, Bélazor, notre homme, décide tout comme dans l’histoire de donner beaucoup d’argent à ce Larfaillou pour le rendre insomniaque. C’est lors d’une réception à son domicile qu’il en profitera pour mettre son projet à exécution en donnant cent écus à Larfaillou.

    Mais le jeune homme ne se comporte pas comme prévu. La Bourse, dont Aubépine lui a expliqué le fonctionnement, étant fermée à cette heure tardive, il décidera de jouer cet argent tombé du ciel pour faire fortune et conquérir Aubépine. Le cours de cette soirée et la chance de Larfaillou donneront une toute autre issue que celle espérée par notre Financier Bélazor qui finira complètement dépouillé.

    Vous apprécierez particulièrement dans cette opérette le couplet d’Aubépine sur la Bourse, qui n’a pas pris une ride ainsi que le charmant duo avec Larfaillou : "Mais autant qu’un prince, je suis amoureux". Puis viendra la déchéance et la descente aux enfers de Bélazor.

    Cette ouvrage est un petit bijou lyrique, qui contrairement à ce qui est écrit sur la partition, n’est pas réellement du genre bouffe. Cet ouvrage est frais et amusant.Il faut absolument venir le déguster comme une coupe de champagne pleine de pétillance et de légèreté.

    La distribution

    • Aubépine - Claire Baudoin
    • Larfaillou - Audrey Hostein
    • Bélazor - Didier Claveau
    • L’invité - Michel Ballan
    • Mise en scène - Daniel Darc
    • Piano - Arnaud Oreb

    Les dates : 9,10,11,12,13 août 2011 à Barie (33190) en plein air à partir de 19h30

    Voir aussi l’article sur l’autre opérette CROQUEFER donnée durant le même spectacle

    Renseignements complémentaires sur http://www.operadebarie.com


    Article publié par : Jean-Marc
    0 signatures à cette pétition
    Date Nom et site Web Message

    Répondre à cet article



    Qui CROQUEFER