,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie






    article précédent - Stage d’été Offenbach article suivant - Baritonade à Bordeaux

    L’école de musique de Talence
    Vous chantiez ? Dansez maintenant !
    Le 7 avril 2005


    Cela fait déjà huit ans que j’évolue dans cette petite institution qu’est l’école de musique de Talence.

    A l’époque, la classe de chant bénéficiait pour ses cours individuels d’un pianiste accompagnateur positionné à temps plein en plus du professeur de chant. Nous avions également tous les lundi à 20h00, deux heures trente de répétition d’ensemble pour monter avec chacune des classes de chant le spectacle de fin d’année.

    Au changement de Directeur il y a cinq ans, l’on nous a expliqué qu’il n’était pas utile que cet accompagnateur soit présent à temps plein et que maintenant nous en bénéficierions seulement un cours sur deux. Les rendez vous hebdomadaires sont devenus bimensuels et pour ce qui est des répétitions d’ensemble je ne me souviens pas d’être récemment rentré après 20h45.

    Dernièrement, la personne qui nous accompagne au piano s’est retrouvée en longue maladie durant trois mois, les cours de chant, si l’on peut encore appeler ça des cours de chant, se sont déroulés essentiellement à capella.

    Le Directeur de l’école de Musique interpellé à maintes reprises sur le problème par les "élèves" a laissé pourrir la situation et n’a pas remplacé le pianiste absent.

    L’art Lyrique n’est semble-t-il pas la préoccupation principale de ce directeur au demeurant musicien, qui a délibérément décidé de fermer les yeux et de rester sourd à nos revendications. D’après lui le chanteur n’a pas besoin de pianiste, le cours de chant doit se suffire à lui-même et l’accompagnement ne doit être qu’exceptionnel.

    C’est une vision réductrice, que je ne partage pas et que souhaite dénoncer ici, car aujourd’hui encore il continue à asséner ce discours à qui veut bien l’entendre.

    On peut comprendre qu’avec un chanteur débutant on se focalise essentiellement sur l’exécution de vocalises, l’émission, la justesse, mais ces arguments ne tiennent plus quand on a à faire à des gens qui commencent à avoir un bagage musical et qui doivent impérativement être accompagnés pour progresser et présenter des examens.

    La seule justification qui tienne parait donc être d’ordre comptable.

    On cherche par tous les moyens à réduire les coûts de fonctionnement, il est vrai qu’un cours de chant coûte plus cher qu’un cours de guitare.

    En ces temps où tout le monde serre les budgets, on grignote tout ce qui peut l’être. On enlève une croche là, une mesure ici, on rajoute des bémols un peu partout et au bout du compte on ne tardera pas à s’apercevoir qu’il ne s’agit plus de la même musique.

    A scier la branche sur laquelle on est assis, on finit inévitablement par se retrouver par terre.

    Malgré le fait que la prestation proposée se soit dégradée au fil du temps, le coût de la participation financière à ces cours n’a pas baissé (n’a pas augmentée non plus), on fait des économies sans contrepartie, la qualité s’en ressent, au final beaucoup d’élèves risquent de ne pas réitérer l’expérience l’an prochain (c’est d’ailleurs peut-être l’objectif recherché).

    Ce jeune directeur qui semblait plein de projets il y a cinq ans, a semble-t-il revu à la baisse ses ambitions. Peut-être qu’à voir l’ampleur de la tâche, il a finalement baissé les bras, ou tout simplement a-t-il trouvé plus confortable de s’installer dans une vie qui n’est plus qu’administrative et ou la musique prend de moins en moins de place.

    Voilà donc un petit exposé de ce que je considère comme des dysfonctionnements de cette institution Talençaise (1200 élèves tout de même).
    Peut-être que cet article arrivera aux oreilles ou au yeux de ceux qui décident et peut-être serai-je ici très heureux d’annoncer qu’une véritable solution a été trouvée... (on peut rêver :-) )

    Chez vous, dans vos villes, assiste-t-on aux mêmes dérives ? Comment sont gérées les classes de chant ? la calculatrice a-t-elle aussi remplacée le pianiste ?


    Article publié par : Jean-Marc
    0 signatures à cette pétition
    Date Nom et site Web Message
    7 Messages
    • > L’école de musique de Talence

      10 avril 2005 17:42

      beh moi perso suis au conservatoire municipal de Mérignac, qui est me semble t-il d’une taille modeste, beh on a une pianiste en plus de la prof de chant. Je ne conçoit pas un cours de chant sans les 2 ;)

      repondre message

    • > L’école de musique de Talence

      11 avril 2005 15:40 , par Michel

      Tu as tout à fait raison Jean Marc de réagir à cette situation que j’estime indigne d’une ville qui a une école de musique "agréée" qui plus est.. Je suis à Lormont (école non agréée) et pour l’instant on a un prof de chant et un accompagnateur de très bon niveau. Je suis tout à fait d’accord qu’à la rigueur, dans un cours de chant, la partie vocalise puisse se faire a capella le prof de chant jouant la note de départ de la voacalise. Mais losqu’on étudie des airs l’accompagnement pianistique est indispensable. L’apprenti chanteur doit aussi apprendre qu’il n’est pas seul et qu’il y a aussi un pianiste avec qui il doit apprendre à interpréter un air. Je déplore malheureusement que de plus en plus les activités culturelles soient les premières activités sacrifiées sur l’autel de la "rentabilité et de l’économie". Il semblerait que nos brillants technocrates aient une conception du monde dénuée de toute beauté et de toute poésie... Un monde fait uniquement de (bons) "chiffres". Tu titres : "dansez maintenant." Je crois que bientôt on ne chantera plus et on ne dansera plus qu’au sein de conneries (passez moi la vulgarité) comme la Star’Ac où là seul le fric est roi malgré ce qu’on essaie de nous faire croire..

      Michel

      repondre message

    • > L’école de musique de Talence

      14 avril 2005 15:37

      cher Jean Marc,
      voilà 10 ans que je suis prof de chant et que je n’ai pas de pianiste.
      Les cours se passent très bien, toutes les semaines, sans absentéisme sauf maladie.
      Je ne suis certainement pas une prof exceptionelle mais j’aime énormément mon métier et suis par ailleurs chanteuse soliste.Il est vrai que je suis aussi pianiste et claveciniste, que je pratique beaucoup de travail en solo ,duo, trio ou participation d’élèves à d’autres classes instrumentales.
      La motivaton est un moteur + important que de dire il y a , ou il n’y a pas de pianiste !
      L’important est que les élèvés progressent,aient du plaisir à chanter, et acquièrent une culture musicale:Ne soyons donc pas grincheux ;. ; ;vive le chant même sans pianiste...

      repondre message

      • > L’école de musique de Talence 14 avril 2005 17:16

        Je suis heureux d’apprendre que vous êtes aussi pianiste et claveciniste, c’est sûr que ça doit aider...

        En ce qui concerne l’école dont il est question ici, ma prof est juste flutiste en plus de chanteuse. Pour ce qui est de la deuxième classe le prof est juste chanteur...

        Vous voyez ça limite..

        Allez chanter l’air du catalogue sans accompagement et vous verrez qu’il y a de quoi être grincheux !

        repondre message

      • > L’école de musique de Talence 9 mai 2005 17:37 , par Michel

        Chère madame, en tant que professeur et musicienne, vous admettrez qu’un compositeur qui écrit une partie instrumentale et une partie vocale dans un air ne le fait fait pas au hasard mais plutôt en tenant compte des règle de l’harmonie. L’oeuvre est donc un tout. Chanter un air amputé de toute une partie de l’harmonie voulue par le compositeur( partie instrumentale) est, ma foi, plutôt déplaisant et frustrant. En tant qu’élève cela me prive du plaisir de chanter... Vous me direz alors de me contenter d’oeuvres écrites a capella .. Mais cette limitation me semble aussi très frustrante et déplaisante.

        repondre message

    • Je suis moi même élève en chant à l’école de musique de Talence et je regrette ce manque de moyens ou de bonne volonté.
      Nos professeurs sont de bonnes pédagogues de chant mais ne sont pas pianistes. De plus, même si elles l’étaient, comment regarder une partition et contrôler simultanement la technique de l’élève.
      Les cours sont donc désormais plus axés sur la technique pure et répétitive des vocalises mais la partie réservée au chant proprement dit devient une galère. Bien sur, tout le monde y met de la bonne volonté (prof comme élève) mais si vous pouviez entendre le nombre de fausses notes de part et d’autre, c’est de l’ordre du comique de répétition. Je préfère actuellement en rire mais j’espère de tout coeur que cet état de fait n’est que temporaire.

      repondre message

      • > L’école de musique de Talence 21 novembre 2005 16:46 , par C.Carré

        Bonjour,

        Je suis professeur de chant diplômé d’état, soliste, contre-ténor et je recherche un poste de professeur de chant. Aussi, j’accompagne tous mes élèves au piano ou clavecin, tout en réussissant à entendre ce qui se passe techniquement, cela donne du plaisir aux élèves... et puis même si les choses ne sont pas tout de suite parfaites, elle sont en devenir...et cela prend du temps. Nous n’allons tout de même pas essayer d’égaler les staracadémistes pour nous aussi former des chanteurs en 2 mois.
        Si vous me proposez un poste raisonnablement payé je suis preneur. C’est une proposition sérieuse. N’hésitez pas à me contacter, je peux étudier toute éventualité de déplacement dans votre région.
        Alors peut-être à bientôt.
        C. Carré : mckre@wanadoo.fr

        repondre message

    Répondre à cet article



    Stage Baritonade