,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie






    article précédent - Deux très beaux concerts à Pessac et Bordeaux article suivant - Concours de chant des Amis du Grand  Théatre

    L’Ensemble Orchestral de Bordeaux
    Une formule originale pour les choristes amateurs
    Le 15 novembre 2005


    Le dernier concert de l’Ensemble Orchestral de Bordeaux (EOB) à St Emilion (Requiem de Mozart) s’est achevé sous les applaudissement d’un public enthousiaste et conquis par la prestation de L’EOB et de son chœur conduits par Lionel Gaudin-Villard. (voir aussi Concert pour les épicuriens)

    J’ai cru bon de vous faire part du mode de fonctionnement de cet ensemble qui m’a paru très intéressant notamment pour les chanteurs amateurs qui rechignent à s’engager dans une chorale ou un chœur pour toute une année en devant participer à certains concerts qui ne les inspirent pas vraiment. Quand on est un "amateur" le chant est un loisir et on chante en principe pour se faire plaisir. On ira donc volontiers chanter des oeuvres qu’on a "envie" de chanter contrairement aux professionnels qui pour gagner leur vie, chantent ce qu’on leur impose de chanter parcequ’ils sont payés pour ça. Il existe en effet une catégorie de choristes qui vont s’inscrire dans tel ou tel ensemble choral parcequ’ils sont attirés par une œuvre particulière du programme. Ils sont plus ou moins obligés ensuite de participer à tous les concerts donnés par l’ensemble choral. C’est la formule la plus répandue et je n’émets, bien sûr, aucune critique à l’égard de cette manière de fonctionner qui trouve aussi ses justifications. En général quand on va s’inscrire dans un ensemble choral, c’est en connaissance des contraintes que ça va imposer et si on s’engage on se doit normalement de respecter ses engagements.

    L’EOB, association Loi 1901, est composé de musiciens professionnels girondins. Les 12 instrumentistes cordes, membres fondateurs avec Lionel Gaudin-Villard, se sont constitués en une Commission Musicale dont les objectifs sont de gérer la vie de l’orchestre : organisation, programmation, recrutement, projets. Le concept premier de l’orchestre est de proposer un ensemble à géométrie variable, des 12 cordes initiales à la « formation Mozart » (50 instrumentistes) afin de couvrir l’ensemble du répertoire pour orchestre de chambre. L’Ensemble Orchestral de Bordeaux fait également appel à des choristes aquitains expérimentés pour former un chœur requis pour certaines programmations. Le répertoire se veut aussi vaste que possible, du Baroque aux créations contemporaines en passant par le jazz, du symphonique au lyrique. L’une des actions importantes de cet orchestre est la mise en œuvre de concerts pédagogiques pour tous les âges. Le but est d’amener un nouveau public dans les salles de concerts, susciter une certaine curiosité pour la culture, familiariser le plus grand nombre au patrimoine musical passé et présent. L’objectif de Lionel Gaudin-Villard est de dynamiser l’action culturelle sur les plans local et régional ; national et international par des tournées, des collaborations ou des concerts ponctuels. L’encouragement à la création contemporaine et aux jeunes artistes sont également des centres d’intérêts importants pour l’EOB.

    Les œuvres qui impliquent la participation d’un chœur sont montées suivant une logique de "stage" : les choristes sont "stagiaires" et sont recrutés sur audition pour la réalisation d’une série de concerts concernant un programme. Une fois les concerts terminés, chaque choriste reprend sa "liberté" et n’est pas obligé de prendre part au programme suivant pour lequel le même processus de recrutement est mis en place et ainsi de suite. Ceci à l’avantage de ne pas "plomber" les emplois du temps toute une année et de laisser une certaine latitude à ceux dont les obligations professionnelles et/ou familiales rendent difficile voire impossible une assiduité annuelle. Par exemple la préparation du Reqiem de Mozart a duré à peu près 3 mois et a nécessité une dizaine de répétitions. Le prochain programme avec choeur (Davidde Penitente de Mozart) se fera après un nouveau recrutement.

    Je voudrais aussi souligner ici l’attitude particulièrement respectueuse de Lionel Gaudin-Villard envers les choristes. Tout au cours des répétitions je ne l’ai jamais vu prendre de colères comme le font beaucoup de chefs (et pourtant croyez moi il y avait parfois de quoi). Je pense que comme moi il y a certains amateurs qui n’apprécient pas de se faire traiter de tous les noms d’oiseaux parcequ’ils ont loupé un départ ou fait une fausse note au cours d’une répétition. Cependant ne vous méprenez pas, ce chef n’est ni laxiste ni approximatif, il sait parfaitement quel but il veut atteindre et il y arrive avec fermeté mais sans jamais se livrer à ces colères spectaculaires de chefs auxquelles tous ceux qui ont un peu l’habitude de chanter en choeur ont pu assister un jour ou l’autre. Je vous assure que j’ai trouvé cela très plaisant. Pour ce qui me concerne ça permet d’arriver aux répétitions et aux concerts plutôt "paisible", ce qui ne veut pas dire sans concentration. D’autre part on a la chance d’être accompagné par un orchestre et des solistes professionnels et donc d’être porté par cette dynamique qui nous permet, à nous amateurs, de nous sentir rassurés et de terminer un concert avec la satisfaction d’avoir donné quelque chose de "beau" au public venu nous entendre. C’est la sensation que j’ai éprouvée au travers de cette série de concerts avec l’EOB pour le Requiem de Mozart.

    Le but de cet article n’est pas de débattre sur le bien fondé de cette manière de procéder (cela se fera éventuellement au niveau des réactions) mais de porter à la connaissance des lecteurs une manière de fonctionner qui n’est pas la plus commune et qui pour certains, j’en suis sûr, peut être assez sympa et pourrait leur permettre de participer à quelques programmes de concerts alors qu’ils s’en privent pour les raisons que j’ai évoquées ci-dessus.

    Vous trouverez ci-après le programme de la saison 2005/2006

    Les choix de cette première saison se veulent conformes à l’ambition de l’orchestre, c’est à dire une programmation éclectique, traditionnelle et ouverte à la création. Elle se compose de concerts organisés par EOB et de concerts événementiels commandés par différents organismes régionaux.

    « Journées du Patrimoine »

    GRIEG Mélodies Op.53
    Mélodies Elégiaques Op.34
    Mélodie Lyrique Op.68
    BRAHMS Danses Hongroises no1
    PURCELL Chaconne du « King Arthur »
    TELEMANN Ouverture des Nations Modernes et Anciens - Ouverture

    Samedi 17 septembre - Cour Mably - Bordeaux

    Soirées de Prestige

    MOZART Requiem Kv.626
    BARBER Sérénade Op.1
    Adagio

    Clotilde Fiter-Lecomte, Soprano - SophieEtcheverry, Alto - Thierry Trégan, Ténor
    Jordi Freixa & Patrice Oberling, Basses

    02 novembre - Pessac Eglise St Martin - Générale publique
    05 novembre - Pessac Eglise St Martin
    06 novembre - Bordeaux Eglise St Louis des Chartrons
    10 novembre - St Emilion Eglise Collégiale

    SCHUBERT Messe en Sol Majeur
    MOZART Ave verum
    ROSSINI Sonate pour cordes no2

    Samedi O3 décembre - 21h - Eglise St Martin Pessac

    « Soirée italienne »

    WOLF-FERRARI Sérénade
    ROSSINI Sonate pour cordes No.2
    RESPIGHI Arie e Danse Antique per Liuto
    MANFREDINI Concerto de Noêl Op.3 No.2

    Dimanche 18 décembre - 17h Eglise St Pierre - Gradignan

    BOCCHERINI

    BOCCHERINI Stabat Mater
    Sinfonia D- Dur - cordes et 2 cors ad libitum

    Dimanche 29 janvier - 17h - Bordeaux - Eglise St Augustin
    Samedi 28 janvier - 21h - Eglise Collégiale - Saint Emilion (attente confirmation)

    « A la découverte des cordes »

    Concert Jeune Public

    MOZART Leopold - Symphonie des Jouets
    BRAHMS Danse Hongroise N°1
    SEARLE Ragtime pour cordes
    SIBELIUS Radakatava

    Février & Mars - en préparation

    250ème Anniversaire de la Naissance de MOZART

    Concert 1 - Ouvertures, chœurs et airs d’opéras
    Compagnie « Opéra Bastille » & chœurs de Gironde

    Concert 2 - Davidde Penitente - Cantate
    Symphonie No.40
    Groupe Vocal Syrinx & Chœur E.O.B

    Samedi 01 et dimanche 02 avril 2006 - lieux non déterminés - Bordeaux

    Festival d’ART SACRE Bergerac

    MOZART Requiem Kv.626
    Adagio et Fugue en ut mineur Kv.545

    Jeudi 05 mai 2006 - Eglise de Bergerac - Ouverture du festival (attente confirmation)

    SCHUMANN & MOZART

    SCHUMANN Concerto pour piano - Soliste Anait KARPOVA
    MOZART Symphonie Kv.201

    Vendredi 09 - 21h - Eglise Collégiale - St Emilion
    Samedi 10 - Bordeaux

    MOZART Concerto pour piano Kv. 271
    Soliste Hervé N’KAOUA
    Airs de concert
    Soliste Clotilde FITER-LECOMTE
    Symphonie No.40

    STRAUSS Pizzicato Polka

    Mardi 27 - Soirée du Grand Conseil du Vin de Bordeaux - Bordeaux
    Samedi 24 - Eglise Collégiale - St Emilion

    Soirées Estivales

    Programme cordes
    ELGAR Sérénade
    BARBER Sérénade Op.1
    MOZART Divertimento Kv.157
    WOLF-FERRARI Sérénade

    Programme Mozart
    MOZART Symphonie No.40 Kv.550
    « Cosi fan tutte » - Ouverture
    Concerto pour violon No.1
    soliste : Guillaume RES
    « La Flûte enchantée » - Ouverture


    Article publié par : Michel
    Concert Mozart à Pessac 5/11/2005
    Concert Mozart à Pessac 5/11/2005
    0 signatures à cette pétition
    Date Nom et site Web Message
    20 Messages
    • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux

      30 janvier 2006 01:03 , par Lucrezia

      Bonjour

      Votre site, que je viens de découvrir, me paraît fort propice à la discussion et je le visiterai volontiers, d’autant qu’il semble excessivement masculin : une voix de soprano ne lui fera pas de mal.

      Le Requiem dont vous parlez ne m’a pas laissé un souvenir impérissable : vous ne pouvez pas d’un côté critiquer Traviata (qui le mérite bien, je vous l’accorde) et louanger une production qui laissait vraiment à désirer par rapport aux ambitions affichées : solistes très inégaux, cuivres tonitruants, phrasés bien routiniers. L’amitié explique sans doute pourquoi l’EOB occupe une place démesurée sur ce site où j’espère voir commentées toutes sortes d’autres productions vocales intéressantes, lesquelles ne manquent pas dans notre belle région bordelaise, pour qui est un peu curieux. A très bientôt

      repondre message

      • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux 30 janvier 2006 07:41 , par Jean-Marc

        Je n’ai personnellement pas vu ce spectacle, je n’ai donc pas de commentaire à faire.

        Libre à vous de présenter d’autres productions de la région, au contraire je cherche toujours des rédacteurs... une femme serait bienvenue

        Jean-Marc

        repondre message

      • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux 30 janvier 2006 11:38 , par Michel

        Chère "Lucrèce"

        En tant qu’auteur de l’article sur l’EOB, je tiens à vous répondre et à vous faire observer plusieurs choses, à mon sens, importantes.

        1) Vous avez certainement remarqué que les articles sont écrits par différents auteurs. L’article sur Traviata a été écrit par Jean-Marc et celui sur l’EOB par moi-même. Il est donc logique que les commentaires sur ces deux spectacles soient très différents.

        2)Je voudrais aussi vous faire observer que ce site n’est pas un site dédié à la critique "professionnelle" des spectacles girondins mais plutôt à l’expression des sensibilités et des expériences des amateurs que nous sommes et ceci dans tous les domaines touchant à la musique. (Que Jean-Marc me corrige si je suis dans le faux).

        3) Vous semblez vous offusquer de : "la place démesurées tenue par l’EOB ici" et attribuez ceci à de l’amitié. Je ne puis m’empêcher de penser, à vous lire, que vous éprouvez une certaine inimitié (vous avez peut être vos raisons) pour cette jeune formation qui en est à ses premiers spectacles et qui a plus besoin d’encouragements que de "casse" en règle.

        4) J’ajouterai qu’on ne peut pas comparer et critiquer de la même manière un spectacle de l’Opéra de Bordeaux, strictement présenté par des professionnels et ou l’on paie 75 € la place, à un concert de l’EOB qui est une formation qui fait ses premiers pas et dont les choeurs sont composés uniquement de chanteurs amateurs. Je pense, chère Lucrèce, qu’il faut avoir conscience de la "cour" dans laquelle se joue un spectacle et qu’il faut adapter la véhémence de sa critique en fonction de ce paramètre. L’EOB et l’Opéra de Bordeaux ne jouent certainement pas dans la même cour....

        5) Amusez vous à calculer en pourcentage la place prise par l’EOB sur ce site et vous verrez que cela se situe, en gros, entre 1 et 3% de la masse des articles déjà publiés ici. J’estime donc votre commentaire à ce sujet déplacé pour ne pas dire "injustement agressif"..

        6)Comme vous le voyez vos commentaires sur le concert EOB de St Emilion sont publiés et votre jugement (qui est votre et tout à fait respectable) sur ce concert est visible par tout le monde ce qui devrait vous rassurer quant à l’intégrité de notre webmaster qui ne mérite absolument pas les critiques que vous lui adressez quant à l’invsion du site par l’EOB.

        7) Prenez votre plume, comme vous y avez été invitée et si vous estimez que tel ou tel spectacle ou formation "envahit" ce site alors rétablissez l’équilibre. Nous vous lirons avec le plus grand plaisir....

        Michel

        repondre message

        • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux 30 janvier 2006 14:24 , par Lucrezia

          Il me semble, cher Michel, que dans sa communication, l’EOB insiste fortement sur son professionnalisme et celui de son chef et qu’il fallait payer 15 € pour entendre le Requiem de Mozart. Il n’y a donc nulle inimitié à conclure que je n’en ai pas eu pour mon argent, mais c’est une opinion personnelle.

          A part ce groupe et le Choeur international, il existe pléthore d’équipes vocales (en partie ou en totalité) qui pourraient être évoquées sur Vocalises.net. Un exemple : "Opéra Bastide" formé d’étudiants en chant au CNR, soutenus par leur professeur Lionel Sarrazin. Leur concert de Noël permettait d’entendre de jolies voix avec une bonne base technique (souffle bien maîtrisé et une seule voix à vibrato excessif) et quelques défauts un peu inquiétants chez des presque pro : rythmique approximative, prononciation défectueuse des langues étrangères, choix de morceaux lourds et périlleux. Quelqu’un aurait-il entendu leur récent concert (samedi 28 à Bordeaux) que j’ai manqué ?

          Un autre jeune groupe, Voce Speranza (que je ne connais pas mais qui pique ma curiosité) donnera un programme baroque, avec le "Stabat mater" de Pergolese jeudi 2 février, 20h30 église St-Paul de Bordeaux. Le printemps va voir fleurir les concerts vocaux (avec une probable indigestion de Mozart) ce qui permettra à Vocalises.net de diversifier ses commentaires ; je ne manquerai pas, d’ailleurs, de contribuer à cette ouverture par quelques articles sur des thèmes qui nous sont chers.

          Vocalement vôtre

          PS : ne serait-il pas utile de tenir à jour un sobre calendrier, le plus complet possible, de tous les concerts vocaux prévus sur la CUB ?

          repondre message

          • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux 30 janvier 2006 15:22 , par Michel

            Il n’en reste pas moins vrai que l’on ne peut comparer l’EOB à l’Opéra de Bordeaux et que l’on ne peut pas attendre les mêmes choses de l’un ou de l’autre. 15 € c’est pas 75 €... L’orchestre et son chef sont de jeunes professionnels, je pense que ça ne fait aucun doute pour vous. Ils sont certainement moins aguerris que les musiciens et les chefs de l’ONBA... Maintenant libre à vous de considérer que vous n’en avez pas eu pour votre argent, dit comme ça je peux mieux comprendre votre position. Votre opinion est tout à fait respectable et suis assez content que vous précisiez un peu vos dires sur ce point. En ce qui me concerne j’ai pu parler avec d’autres personnes qui ne partageaient manifestement pas votre opinion (et c’est bien normal) bien que la prestation puisse, bien sûr, toujours donner lieu à critiques.. On peut toujours critiquer tant que c’est constructif.

            Comme je l’ai dit chacun ici, fait part de ce qu’il a vu, de ses expériences de ses ressentis etc. Vous ne pouvez pas reprocher à ce site de ne parler que de telle ou telle formation, que ce soit l’EOB ou l’EIB, si on n’a pas entendu parler des autres spectacles ce n’est pas par sectarisme mais tout simplement parceque personne n’a eu l’occasion d’y assister que ce soit par manque de temps, d’intérêt ou d’information ; ou bien que personne n’a eu l’envie de venir écrire quelque chose sur ces autres manifestations. Comme vous avez pu le voir notre webmaster est très acccueillant et sera ravi de publier toute information que vous pourrez lui soumettre.

            Dans l’attente impatiente de vous lire.....

            lyriquement votre

            repondre message

          • Opéra Bastide 15 février 2006 15:12 , par Bernard

            Je suis cette compagnie depuis le départ, je trouve plutôt qu’il y a du talent à revendre et qu’il faut encourager de telles initiatives.
            Ils ne se présentent pas comme de jeunes professionnels, effectivement quelques défauts sont à noter mais leur audace et leur témérité sont à souligner.
            J’ai par ailleurs assister à leur dernier concert à la Halle des Chartrons avec Béatrice Uria-Monzon et j’ai trouvé ça de très bonne tenue avec un esprit musical plein de dynamisme et d’originalité. Compagnie à suivre...

            repondre message

          • Bonjour,

            Pour répondre à votre message, j’ai assisté au concert donné par l’ensemble lyrique "Opéra Bastide" le 28/01/06. Je ne suis pas une spécialiste d’art lyrique aussi je ne me prononcerai pas en ce qui concerne les détails techniques des voix que j’ai pu y entendre. J’ai tout simplement ressenti beaucoup d’émotion et de joie lors de ce concert. Les chanteurs nous ont transmis le bonheur qu’ils avaient de chanter pour nous et je crois que beaucoup de spectateurs ont ressenti cette émotion. J’ai été de plus frappée par la qualité des voix que j’y ai entendues avec, bien sûr, la grande cantatrice Béatrice Uria Monzon. J’ai donc passé une excellente soirée et suis bien décidée à retourner les écouter.

            cordialement,

            repondre message

      • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux 31 janvier 2006 12:48 , par DavidLeMarrec

        Je peux comprendre votre petite controverse. Je précise que je n’ai écouté aucun des deux spectacles comparés, et que je n’ai jamais entendu l’EOB.

        Oui, on peut trouver qu’objectivement il y a une différence entre les deux concerts, voire que l’écart de prix n’est pas assez important, et on peut objectivement ne pas trouver son compte dans un concert, même s’il est dans la catégorie "jeune professionnel", "semi-professionnel" ou amateur, et qu’on relativise.

        D’un autre côté, malgré les défauts, il peut passer dans une pratique moins sûre un certain feu, et par là une certaine émotion, qui fait que, paradoxalement, là où on s’agacera de l’insuffisance des pros, on sera touché par l’investissement des semipros ou amateurs.
        Je me souviens d’avoir entendu des choses techniquement moyennes à mauvaises, et où quelque chose fonctionnait pourtant, voire fonctionnait mieux, selon les cas.
        Même chez les professionnels, j’aime beaucoup, généralement, certains chanteurs réputés pour leur technique limitée, lorsqu’ils compensent par l’approfondissement et l’engagement.

        C’est quelque chose de si subjectif qu’il sera difficile de mettre en accord les verdicts. Entre les attentes et les ressentis différents, on n’a pas fini...

        Effectivement, moi aussi je vote pour une rédactrice supplémentaire, c’est la seule solution, trop tard, vous l’avez dit. ;-)

        repondre message

        • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux 31 janvier 2006 13:55 , par Michel

          Vous ête parfaitement dans le juste David.

          Je pense qu’il n’y a pas un seul concert au monde où il n’y ait pas une certaine proportion de gens estimant ne pas en avoir eu pour leur argent, une autre proportion estimant, au contraire, avoir payé le juste prix, une autre qui aurait été prête à payer plus cher etc. etc.. Tout dépend de la sensibilté de chacun à ce moment donné. C’est ça le "live" ça n’a rien à voir avec un CD où tout à été corrigé, je dirai même "aseptisé"...

          Je dirai que c’est un bien, car les formations sont ainsi poussées à s’améliorer pour tenter de satisfaire les insatisfaits, à donner encore mieux à ceux qui ont été satisfaits etc etc.

          L’essentiel est que la critique soit constructive (je crois que c’est, à très juste titre, un concept cher à notre webmaster).

          Je pense que si nous avons une rédactrice supplémentaire ça élargira l’éventail des informations et des avis accessibles sur ce site pour notre plus grande satisfaction..

          Je redis ici que je n’ai jamais senti de sectarisme sur ce site ou chaque rédacteur s’exprime en faisaint part de ce qu’il a entrendu ou vécu musicalement, aucun d’entre nous ne sommes des critiques professionnels tenus d’assister à tous les spectacles et de juger suivant des critères définis. Il y a, pour ça, des gens dont c’est le métier et qui le font très bien.

          Ceci dit, plus il y aura de rédacteurs sur ce site, plus les informations seront diversifiées et je ne peux que souhaiter de lire bientôt Lucrezia qui certainement apportera une dimension supplémentaire à ce qui se passe ici.

          repondre message

    • > L’Ensemble Orchestral de Bordeaux

      31 janvier 2006 12:53 , par DavidLeMarrec

      Indépendamment du débat qu’il a suscité, je trouve l’article très bien fait et très pédagogique. Tout cela est fort intéressant.

      Je ne vois aucune ambiguïté sur le statut de Michel, ni sur l’appréciation portée sur l’EOB. Tout est clairement décrit depuis la pratique amateur, avec ce qu’il y a de subjectif de parler de l’intérieur, mais aussi avec la précision que cela apporte pour décrire les rouages. Pour moi, aucun souci.

      repondre message

    • Un petit peu de censure...

      31 janvier 2006 20:23 , par Jean-Marc

      Je viens de supprimer les deux derniers messages qui tournaient à l’affrontement.

      Je ne suis pas certain ces petites piques interessent grand monde.

      Pour se dire des noms d’oiseaux je vous conseille Forum opéra, personnellement je les ai quitté il y a six ans parce que ça tournait déja au combat de boxe... donc si vous êtes amateur, c’est plutôt par là bas qu’il faut aller.

      Cordialement :

      le webmaster, toujours un peu désolé de faire ce sale boulot.

      repondre message

      • > Un petit peu de censure... 31 janvier 2006 21:29

        Message au webmaster

        Déjà censurée, zut alors ! Je ne vais pas m’éclipser à peine arrivée mais je pensais qu’il était sain de poser cette question fondamentale du positionnement d’un groupe ou d’un artiste ; le public un peu averti (et il l’est de plus en plus, tant mieux) aime à trouver ce qu’on lui a promis, surtout s’il paie. L’artiste devrait donc soit promettre peu et dans ce cas il a droit à l’indulgence, soit s’exposer à la critique s’il a promis un "concert de prestige" (je n’invente rien, c’était vraiment sur la pub de l’EOB)

        J’ai écouté samedi soir le choeur A tempo (église St Nicolas à Bordeaux)qui s’annonçait d’emblée comme purement amateur et a finalement bien rempli son contrat ; voilà qui est honnête.

        Le même problème se rencontre dans beaucoup de CV d’artistes qui promettent beaucoup (trop). Il faut apprendre à les décrypter : "a étudié au CNR de" = n’a pas obtenu de prix. "a travaillé avec Machin"= a pris 2 ou 3 cours. "S’est produit dans de nombreux concerts" - ah, oui ? où et quand ?

        Il y a de la frime chez beaucoup d’artistes, on en a l’habitude, mais j’ai un faible pour ceux qui sont honnêtes et modestes et j’adore entendre un vrai talent inconnu dans un concert dont a priori je n’attendais pas grand chose.

        Cher Jean-Marc, votre censure me déçoit un peu ; je croyais que vous vouliez de l’air frais...

        Ceci dit, je renouvelle ma suggestion d’un calendrier bien tenu à jour des concerts vocaux sur la CUB (simples annonces sans commentaires) ; si vous le lancez, cela intéressera bien des gens et ne prendra pas un temps fou ; je vous enverrai des informations, étant, vous l’avez constaté, de nature curieuse.

        L’article promis viendra sans tarder. Puisse-t-il passer à travers les foudres de la censure !

        Bien à vous

        repondre message

        • > Un petit peu de censure... 31 janvier 2006 21:43 , par Lucrezia

          Je crois bien que j’ai oublié de signer mon message. Mais vous avez reconnu Lucrezia

          repondre message

          • Simplement jouer le jeu ... 31 janvier 2006 22:23 , par Jean-Marc

            Je crois que nous avons bien compris ce que vous aviez à dire, mais point trop n’en faut...

            Michel est quelqu’un que j’apprécie il est honnête et passionné et je ne souhaite pas que l’on fasse de la casse sytèmatique sur quelque chose qui lui tient à coeur, d’autant qu’à ce jour vous êtes la première et qu’en ce qui me concerne il m’a donné envie d’aller voir ce que fait ce Monsieur.

            Le dénigrement quand il devient répétifif devient injurieux et je n’ai aucune envie de voir un des amis se faire injurier sur un espace que j’administre.

            Encore une fois vous êtes la bienvenue, mais seulement à la condition que vous n’en fassiez pas trop, que vous soyez constructive plutôt que destructive, dites ce que vous avez à dire en y mettant des bémols (pour un musicien ça devrait aller de soi) mais en faisant cependant attention avant d’écrire de vous demander : "est ce que je dirai la même chose si j’avais cette personne en face".

            Voilà, c’était une petite mise au point, j’espère que vous aurez compris le message et que nous aurons bientôt le plaisir de vous rencontrer et pourquoi pas de pouvoir vous entendre.

            repondre message

        • > Un petit peu de censure... 1er février 2006 11:56 , par Michel

          Merci Jean-Marc j’approuve parfaitement ton intervention et ta censure. Je n’épiloguerai pas plus sur le sujet en souhaitant que notre dernière venue ait bien saisi la mise au point que tu viens de faire. En ce qui me concerne l’incident est clos.

          repondre message

        • > petite mise au point 1er février 2006 12:42 , par Michel

          Je vois que malgré tout, vous esssayez quand même d’en remettre une petite couche. Je vous dirai simplement que puisque vous avez assisté à ce concert et quoi que vous puissiez en penser (c’est votre bon droit), vous avez pu, comme moi, entendre les applaudissement du public qui étaient bien plus que simplement "polis". Je n’ai pas entendu de gens huer non plus. (Je suppose que vous ne faisiez pas partie des gens qui applaudissaient et que votre bonne éducation vous a interdit de huer...) Quoi qu’il en soit et bien qu’on puisse toujours faire des critiques il est indéniable que le public semble en majorité avoir apprécié ce concert et c’est, à mon sens, le plus important...

          à bientôt sur d’autres sujets peut être

          Michel

          repondre message

          • Ensemble Orchestral de Bordeaux 1er février 2006 16:15 , par Lional Gaudin-Villard

            Bonjour, je viens de découvrir que je suis la source de bien de sujets de discussions... pas toujours intéressants !!! La critique musicale est si subjective qu’il sera difficile pour chacun de trouver un terrain d’entente. Je me propose de rencontrer Lucrezia, mes diplômes en mains accompagné de la partition du Requiem. Je doute personnellement que Lucrezia soit une femme car après avoir lu attentivement tous les articles il me semble trouver quelques pistes sur l’identité de notre personnage. Bref, je suis à disposition pour une rencontre certainement plus intéressante et objective que des discours sur le net où il est trop facile de se cacher derrière un pseudonyme. Cordialement Lionel Gaudin-Villard
            PS : en espérant que mon intervention calmera le jeu et que vocalises.net retrouvera une certaine sérénité avec des sujets plus intéressants.

            repondre message

    Répondre à cet article



    Deux Concours