,
Retour au menu



Retour au menu - Caricature de Rossini

Plan du site
Les brèves du site
Réactions aux articles
 
Statistiques
 
Participer
Espace rédacteurs
 




Des liens à suivre ...

  • Opéra de Barie
  • Vocalises.net
  • Renault Primaquatre
  • Rénovation Maison
  • Le site des pinasses
  • Terre des graves
  • Opérette ANAO
  • Le Melody
  • Rocade Bordelaise
  • Les Délassements comiques


  • Qrcode Opéra de Barie






    article précédent - Michel Dens article suivant - Partitions introuvables

    Emotion et expression
    génération potiches
    Le 18 avril 2004


    Il y a quelque temps que je remarque que bon nombre de jeunes chanteurs ou de chanteuses ne sont en réalité que de bons exécutants : leur technique est parfaite, leur chant est juste, mais il manque ce qui fait toute la différence : l’émotion.

    C’est dommage, car ce qui rend le chant magique selon moi, c’est l’expression que l’on veut bien y mettre.

    Au conservatoire on apprend parait-il à chanter sans bouger, à rester droit comme un I, le chant n’est plus qu’une technique et l’on se doit de ne pas distraire l’attention du public et le bon éléve est celui qui n’est surtout pas exhubérant.

    En ce qui me concerne, je revendique le contraire et je pense qu’il faut faire pétiller les yeux, attirer l’attention de l’auditoire, donner un supplément d’âme, montrer que l’on est là et tenter de capter l’attention du moindre distrait qui serait là par hasard.

    Je discutais encore hier avec un chanteur qui a une superbe voix et qui chantait « Je veux m’en fourrer jusque-là » (dans la vie parisienne) droit comme une potiche, sans laisser passer la moindre émotion, c’est dommage... je me suis permis de lui faire remarquer qu’il serait sûrement plus agréable qu’il bouge un peu, et qu’il montre qu’il allait effectivement s’en fourrer jusque là :-)... j’ai fait passer un message j’espère qu’il en tiendra compte. En tout cas je pense que s’il est plus présent sur scène il aura passé un cap et qu’il se distinguera du lot.

    Il y a d’ailleurs un superbe film « le maitre de musique » avec José Van Dam qui aborde entre autre ce thème sur la quête de l’émotion et que je conseille aux jeunes chanteurs qui ne ne connaitraient pas.

    Il y a donc d’un coté la technique et de l’autre l’émotion, chanter c’est faire en sorte que l’émotion arrive à prendre le pas sur la technique qui doit toujours être présente mais absoluement se faire oublier.

    voila, c’etait mon avis, à vous de me dire s’il est partagé :-).


    Article publié par : Jean-Marc
    0 signatures à cette pétition
    Date Nom et site Web Message
    8 Messages
    • > Emotion et expression

      16 juin 2005 16:52

      Oui et c’est pour ça, par exemple, que Freddie Mercury a beaucoup d’admirateurs.

      repondre message

    • > Emotion et expression

      17 décembre 2005 13:04 , par DavidLeMarrec

      Pour ma part, plus encore qu’à l’émotion, c’est au service du texte que je suis sensible. Oui, la technique, à côté, est secondaire.

      Le problème n’est pas lié aux chanteurs d’aujourd’hui, au contraire, ils se meuvent beaucoup mieux et incarnent plutôt plus précisément - pour les meilleurs d’entre eux.

      Quant au Maître de Musique de Corbiau, je ne partage pas du tout ton avis. Non seulement l’intrigue est extrêmement indigente, mais surtout les considérations vocales qui y sont étalées sont des poncifs largement faux. Se casser une corde vocale avec des diminutions sur du Mozart, il fallait l’imaginer !

      A réserver aux dingues de van Dam - allez savoir pouquoi j’ai tenu jusqu’au bout, et ce n’est pas seulement par complaisance dans la consternation. :-)

      Les films de Corbiau, en règle générale, sont très mal documentés (et peu réussis dramatiquement et visuellement). Ils ont le mérite de donner envie d’écouter la musique qu’ils proposent, puisqu’ils sont généralement annoncés de façon très ostentatoire.

      repondre message

    • > Emotion et expression

      2 avril 2006 21:39 , par jeanpierrerou

      Vieux mélomane, récent interprête, j’ai embrassé avec foi la position de mon professeur. Il voit trois phases.
      Un, la phonation : faire de la technique pour trouver, poser sa voix, et apprendre à s’en servir avec efficacité, aisance, bonheur. Deux : apprendre la musique, et le jeu de scène dans le cas du théâtre lyrique. Ca peut se faire en parallèle, pas en même temps. Trois : faire du chant et du théâtre, la voix , les connaissances musicales et théatrales se mettant naturellement à votre service pour ce faire.

      Mon prof m’a cité cette sortie du jazzman Charlie Parker :"D’abord apprend à connaître ton instrument à fond, puis apprend la musique, enfin descend jouer dans la rue".
      Mon prof m’interrompt souvent : "Arrête de chanter, applique toi à produire les sons justes ! Tu chanteras tout à l’heure !" Car il y a toujours un (petit) "tout à l’heure" où il me laissera chanter plus librement...quitte à relever après tout ce que j’aurai raté : positions, poussées, respirations, voix de bouche au lieu de voix de poitrine sur telle ou telle note, etc...
      Pour finir quand je le quitte : "Jean-Pierre ta force ce sont ton amour de la musique et celui du théâtre. Ils peuvent être tes pires ennemis quand tu apprends, parce qu’ils te distraient et te trompent. Ils te serviront quand tu pourras les suivre sans perdre de vue la technique du chant".
      Chez moi je triche un peu en chantant en douce mes arias de prédilection, il s’en rend compte quand je lui chante la semaine d’après celle qu’il a envisagé d’aborder la semaine d’avant, mais fait semblant de ne pas remarquer que ça ne correspond pas à mon solfège indigent.
      Mai depuis que j’ai compris ce qu’il cherche à obtenir, je progrsse plus nettement...plaisir, pour ne pas dire jouissance à l’appui.

      Amicalement.

      Jean-Pierre

      repondre message

    • Emotion et expression

      19 avril 2008 18:40 , par dede

      Je suis parfaitement d’accord, c’est vraiment agréable d’être engloutit par une avalanche d’émotions, mais en tant que débutant, comment on fait pour envoyer l’émotion ?

      repondre message

    • Emotion et expression

      5 mai 2008 16:00 , par Bengone Léandre

      Je suis Bengone Léandre, Choriste Gabonais.
      Si on fini souvent par dire que la musique est magic c’est justement,selon moi, à cause que de la puissance que dégage celui qui chante. Le seul moyen de la dégager c’est de se laisser noyer par les émotions qui se présentent au chanteur.
      Toutefois je ne saurais m’en aller sans vous demander si le chanteur en pleine scène peut vraiment se laisser engloutir par ses émotions ? En fait, je me le demande souvent parce que quand on est dans son champ d’émotions on oublie presque tout(généralement).Mais quand on chante on est toujours rappeler à l’ordre par les règles internationnales de la musique et du chant telles que les notes, les games, le tempo ... Comment faire ?

      repondre message

    • Emotion et expression

      12 septembre 2008 19:03 , par coline

      oui, exactement, moi meme voulant chanter parce que j’ai une tres belle voix je n’ose pas, mes parents sont contres ou ne savent pas la voix que j’ai.je suis années 70 a 80 et country.a decouvrir...

      repondre message

    • Emotion et expression

      16 octobre 2008 23:33 , par fanaïs

      Choriste dans une chorale de conservatoire depuis quelques années, j’ai pris, petit à petit, goût au chant
      (répétitions, concerts, rencontre avec les choristes toutes les semaines, etc.).
      J’ai une autre activité de loisirs où je me suis engagée à faire un travail sur le chant choral : comment j’y suis arrivée, ce que je ressens, ce qu’il m’apporte, etc.
      Je ne sais pas très bien comment démarrer ce travail et suis à la recherche d’une lecture ou bien de quelqu’un qui pourrait me donner des conseils.
      Merci d’avance pour les réponses que j’espère recevoir.

      repondre message

    • Emotion et expression

      7 juin 2009 21:31 , par alixx

      j’aimerai bien que quelqu’un réponde a mon message, parce que je suis un peu perdue. Jes suis une fille, j’ai 15 ans, je fini ma 1ere année de lycée, et pendant mes 4 années de collège j’ai fait de la chorale avec un prof TRES spécial (trop long a expliquer). Cette année j’ai un prof au lycée que j’adore et qui fait tout dont de la musique, il a donc voulu me faire chanter une de ses chansons. J’ai évidemment accepté, ça lui faisait plaisir et moi aussi. Mais, des la premiere répet, je l’ai choqué. Il m’a dit : "tu chantes super juste, t’as un tres joli timbre, mais y a rien !" mon ancien m’a toujours appris a chanter comme ça, droite, sans bouger, en étant concentrée, sans hausser la voix, et il me disait que c’était beau.
      Je me rend compte, en fait, que ma voix a été "formatée", et que toute ma personne aussi d’ailleurs (enfin ça c’est une autre histoire !)et que je ne sais meme pas crier ! Mon nouveau prof a fait des efforts surhumains et a passé un temps pas possible à essayer de me faire "lacher", mais je n’y suis pas arrivée.
      Il a été tellement gentil, comment il faut que je fasse pour arriver à lui montrer que je peux chanter en étant moi, que je peux crier, que je peux vivre une chanson ? Il mérite que je lui montre que grace à lui, je suis redevenue MOI. Si vous pouviez me répondre (exercices à faire personnellement ou avec lui, ou autres...)
      merci d’avance, je compte sur vous pour m’aider
      S....V....P !

      repondre message

    Répondre à cet article



    Michel Partitions